Les petites choses

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Des livres pour les petits

Des histoires pour les petits et pour les grands qui veulent le rester encore un peu...

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, juin 22 2006

Chienne de vie !

Pour une fois, ce n'est pas d'un livre dont je vais parler mais d'un dessin animé peu banal : Chienne de Vie. Il s'agit d'une série de 26 épisodes de 26 minutes qui retrace la vie des Jules, deux chiens jumeaux et bâtards, qui vivent dans une chambre de bonne, au dernier étage d'un immeuble bourgeois et perturbent la vie tranquille des braves chiens du quartier, par leur insolence, leur paresse, leur amour de la liberté et parfois leur grossièreté ("Va te faire bronzer dans le micro-ondes, et oublie-nous !", lancent-ils par exemple à leur pauvre concierge qui tente de les sermonner au sujet d'une énième "poubelle party"...).

Il faut dire que ces deux là ne pensent qu'à manger et à faire la fête ! Ils vont et viennent, n'en font qu'à leur tête, n'ont pas de vétérinaire de famille, n'ont ni Dieu, ni maître ! Ils sont bourrés de tendresse et ont de l'humour à revendre !

J'aime aussi, dans le dessin animé, le double niveau de perception : des histoires avec des chiens comme personnages pour les plus jeunes, de sacrées répliques et références pour les plus grands - voire pour les parents.

Les Jules représentent ainsi la jeunesse un peu bohème qui cohabite (plus ou moins bien) avec Monsieur et Madame Brutus, chiens avec pedigree, Colonel, chien (vaillant) de militaire, Rex, le chien policier, Monsieur Bubu, empoyé modèle bien qu'un peu lâche, la concierge, ravagée par trop de visionnage de séries télé... Toutes les couches de la société en prennent pour leur grade ! On n'oublie pas non plus les copains des Jules, bâtards eux aussi, squattant terrains vagues et petits boulots...

L'auteur de cette série est Picha, dessinateur belge, dont vous trouverez une biographie détaillée en jetant un oeil là !

En ce moment, sur le net, on peut trouver le DVD des cinq premiers épisodes à moins de 1€ ! Vraiment, ça ne vaut pas le coup de se priver !

mercredi, mai 31 2006

La Coupe du Monde de football pour les enfants

L'Equipe et le magazine Images Doc proposent aux 8-12 ans un hors-série consacré à la Coupe du Monde de football en Allemagne, dans toutes les librairies entre le 10 mai et le 10 juillet 2006.

Le contenu est très imagé et ce numéro spécial est assez bien conçu : il est agréable à consulter et pratique. On peut le découper en plusieurs morceaux distincts :

  • La Coupe du Monde en Allemagne : on découvre les 32 pays qui vont y participer, triés par groupes. Pour chaque groupe, certains joueurs-stars ont droit à une fiche un peu détaillée sur leur parcours ou particularité. Par exemple Zidane, Ronaldinho, Beckham. En plus, une carte d'Allemagne permet de visualiser où joueront les différentes équipes.
  • La compétition : un tableau propose de noter les résultats des matches au fur et à mesure, des premiers affrontements jusqu'à la finale.
  • La bande dessinée : elle permet de raconter l'histoire du football depuis l'antiquité jusqu'à sa création officielle en 1863 par les Britanniques, à travers deux évènements majeurs qui sont les exploits de Pelé et la victoire des Bleus en 1998.
  • L'interview de Thierry Henry : on y découvre son parcours de joueur professionnel dans l'Equipe de France et dans son club d'Arsenal. Mais on apprend aussi comment il a commencé ce sport, dans quelles conditions vivent les jeunes joueurs en centre de formation et ses débuts dans un grand club.
  • Le poster de Zizou d'un côté, et les meilleurs joueurs de football du moment de l'autre.
  • Un rappel des règles du jeu, pour les non initiés.

Je trouve cela pas mal, notamment dans les maisons où les papas sont footeux, que les enfants puissent suivre et partager cet évènement incontournable (les non footeux ne pourront guère l'éviter !) avec eux. 4,90€.

jeudi, avril 6 2006

L'encyclopedi@

Google et Gallimard Jeunesse se sont associés pour créer cette encyclopédie d'un nouveau genre.

Les 10 thèmes abordés sont les suivants :

  • l'espace (de la formation de l'univers à la conquête par les hommes)
  • la terre (la géologie, la climatologie, etc.)
  • la nature (la biologie, les animaux, les différentes espèces)
  • le corps humain
  • les sciences (des sciences de base à Internet)
  • le monde d'aujourd'hui (la cartographie, les populations, des articles détaillés sur tous les coins du globe)
  • les religions et les sociétés (les grands courants religieux, les conflits, la famille, les médias, etc.)
  • les arts et les loisirs (le sport, les jeux et jouets, les arts)
  • l'histoire du monde (de la préhistoire à nos jours et sur tous les continents)
  • l'histoire de France

Le principe est assez simple : proposer aux enfants et aux adolescents des recherches sur l'encyclopédie (plus de 400 pages) et accéder à des recherches sur internet. Mettre en parallèle les outils traditionnels en papier (parce que le livre en tant qu'objet est important), et les nouvelles technologies.

Chacun des 10 thèmes est redécoupé en sous-chapitres. L'enfant cherche dans la table des matières où il doit se rendre pour trouver son information, comme dans n'importe quelle encyclopédie. Une double-page (ou plusieurs) lui donne déjà pas mal de renseignements sur sa recherche. Et un mot-clé lui est proposé. Il peut, s'il souhaite poursuivre, se rendre sur le site de Gallimard Jeunesse, où on lui demande de rentrer ce mot-clé. Magie de l'internet, une porte s'ouvre avec des liens qui le conduisent vers des approfondissements de son sujet.

Si le concept vous intéresse, je vous invite à aller voir une présentation plus détaillée en cliquant ici.

L'avantage de l'Encyclopédi@, c'est que les liens sont remis à jour régulièrement et que l'enfant ou le jeune n'est envoyé que sur des sites "triés". Pas de risque, donc, d'atterrir à des endroits virtuels peu recommandables ou tout simplement peu adaptés. Et les recherches étant orientées, on perd moins de temps à parcourir les moteurs de recherche dans le vide...

Je trouve aussi que ce système permet de réconcilier l'attrait des livres et l'utilisation des nouveaux outils que sont les ordinateurs et internet, en leur proposant une recherche accompagnée.

De plus, les sites proposés sont de difficultés très variées. Pour un même thème, on peut accéder à des informations très simplifiées, avec shémas, animations, adaptées aux enfants d'école élémentaire. Ou au contraire, trouver des liens beaucoup plus complets et poussés pour les collégiens ou lycéens. C'est donc un bon investissement pour toute la famille !

29,50€. Le prix peut être un peu dissuasif mais il faut penser que c'est un outil évolutif. A partir de 7-8 ans avec un adulte, ou à partir du collège en autonomie. Idéal pour compléter les leçons vues en classe, pour se lancer dans un exposé... ou tout simplement pour satisfaire sa curiosoté.

lundi, avril 3 2006

Le monstre poilu

Certains livres sont comme ça : on ne se lasse pas de les lire, puis de les lire à d'autres... Le monstre poilu, d'Henriette Bichonnier et Pef fait partie de ceux-là.

C'est un monstre poilu. Vraiment poilu, qui vit au fond d'une forêt sombre et humide. En plus d'être très poilu, il est très laid. Une tête énorme, des bras très longs, des jambes ridicules et des poils partout. Le monstre poilu ne peut manger que des souris car il a des pieds bien trop petits pour pouvoir s'attaquer à des proies plus grosses. Un jour pourtant, un roi vaniteux se perd dans la forêt et se retrouve pris en otage par le monstre. Il accepte de relâcher le roi si celui-ci lui envoie en échange le premier enfant qu'il croisera sur son chemin... Saperlipopette ! L'enfant n'est autre que sa fille Lucile, sortie du château sans autorisation pour aller s'acheter des malabars...

Le roi a beau pleurnicher tout ce qu'il peut, impossible d'attendrir le monstre poilu. Il est bien obligé de laisser la petite Lucile à l'entrée de la caverne du monstre !

Le monstre poilu se frotte donc les mains à l'idée de déguster un enfant. Hélas pour lui, la petite Lucile se révèle bien malpolie et espiègle, pour une princesse... Non seulement elle n'a pas peur de lui mais en plus elle se moque de sa pilosité excessive en rajoutant des "poil au..." à chaque fin de phrase.

Il se fâche (poils à la moustache !), devient fou (poils aux joues !), jusqu'à exploser de rage... Là, il laisse place à un prince charmant (poils aux dents !), qu'une sorcière avait ensorcelé (poils au nez !)...

Ce livre est paru en 1982 pour la première fois. Il a été réédité chez Gallimard Jeunesse en 2001, dans la collection Folio Benjamin (livre de poche)et on le trouve aux alentours de 5,50 €. Un livre à faire découvrir aux enfants dès 3 ans et à lire tout seul dès 6 ans...

Petit bémol, l'entourage de l'enfant-lecteur (poils au coeur !) risque de manger du poil pendant quelques temps (poils aux dents !)...

Poil final.

Pour le Chevalier Fou de Fanny.

mardi, mars 21 2006

Dans le ventre des dames...

Mais qu'y a-t-il dans le ventre des dames ? Malika DORAY nous invite à le découvrir. Elle parle d'amour, de l'oiseau du monsieur qui donne ses grains à la fleur de la dame. Elle parle du souterrain qui mène à la maison ronde de la dame, avec de jolis coussinets pour que la graine de bébé puisse s'y poser, y grandir, puis se décider à sortir par le souterrain de la dame...

Jusque là, c'est vrai, rien d'original. On a tous déjà trouvé des livres qui parlent de la création d'un être humain avec plus ou moins de poésie (mais ici, c'est plutôt plus que moins).

Mais si on retourne le livre, on en trouve un deuxième... qui raconte que des fois, dans le ventre des dames, il n'y a pas de bébé. Et là, Malika DORAY raconte avec beaucoup de pudeurque c'est peut-être que la dame n'a pas encore trouvé le bon monsieur avec qui le fabriquer. Ou qu'ils ne se sont pas encore décidés. Ou qu'ils n'y sont pas arrivés. Elle nous dit que dans le ventre de la dame, il y a quand même des coussins prêts à accueillir une graine de bébé au cas où le monsieur et la dame se décideraient... mais que si rien ne vient, les coussins se fatiguent et deviennent sang, pour faire place à des coussins tout neufs.

.

Les dessins sont rouges, roses et ronds. Les lignes sont des courbes. Des étoiles viennent orner le récit. C'est un très beau livre, édité chez Didier Jeunesse et paru en mars 2003, à découvrir avec des enfants à partir de 5 ans. 11,90€.

lundi, mars 20 2006

Au lit, petit bébé !

Lila a la difficile tâche de coucher son petit frère pour la sieste. A peine dans son berceau, le chérubin se met à pleurer... La grande soeur, désemparée, arrive déguisée en loup pour lui faire peur et le calmer. Mais le bébé se met à rire. Lila ne trouve pas ça drôle du tout !!! Elle repart donc... mais le bébé se met à pleurer de plus belle. "Tu veux que le loup reste avec toi ?", demande-t-elle ? A la fin de l'album, la maman retrouve son bébé endormi à côté du "loup"!

Les dessins de Kimiko sont expressifs et simples, dans des couleurs vives. Chaque page décrit une action pour mieux avancer dans l'histoire. L'enfant-lecteur peut ainsi facilement s'identifier soit au bébé soit à la grande soeur, redoubler de "Houhou, je suis le loup !" ou de "Ouin ouin"...

Un album pour les enfants à partir de 2 ans. Edité par l'Ecole des Loisirs, dans la collection Loulou et Compagnie. 10€. Paru en octobre 2002.

mardi, décembre 6 2005

L'agneau qui ne voulait pas être un mouton

La quatrième de couverture dit ceci :"Depuis toujours, les moutons se font dévorer par le loup. Tout le monde est d'accord là-dessus. Alors quand le loup a emporté le mouton malade, on n'a rien dit parce qu'on n'est pas malade. Quand le loup s'est attaqué au mouton noir, on n'a rien dit parce qu'on n'était pas noir." Et puis un jour, le loup tue une brebis et ses petits. C'est la stupeur et on se dit que c'est la faute à pas de chance... Mais quand la bête s'en prend au bélier, le chef du troupeau, alors là, on se dit qu'il serait peut-être bien de ne pas rester les bras croisés...

Le plus jeune des moutons prend les choses en main et un plan est trouvé pour piéger le loup. C'est un livre qui parle aux enfants de l'engagement, de l'attention qu'on doit porter aux choses, aux évènements qui se passent autour de nous. C'est un livre qui parle aussi aux adultes, comme une piqûre de rappel pour rester à l'écoute du monde dans lequel on vit et dans lequel on ne doit pas tout accepter sous prétexte que nous ne sommes pas concernés directement. Un beau livre à lire ensemble...

Didier Jean et Zad sont les auteurs de l'ouvrage. Les dessins sont très colorés et les textes très simples... avec des répétitions comme dans une comptine pour rappeler qu'avec le quotidien, on peut s'endormir. L'album est édité par Syros Jeunesse pour Amnesty International et coûte environ 13€.

dimanche, novembre 20 2005

Tous les enfants du monde ont les mêmes droits

Je rebondis sur le billet d'Utopie qui parle de la journée mondiale des enfants. Et je sors de mon étagère ce grand livre offert à ma fille par mes parents il y a quelques temps : Tous les enfants du monde ont les mêmes droits !, édité chez Gallimard Jeunesse en association avec l'Unicef.

La quatrième de couverture dit ceci :" Vincent, Nou, Ivana, Mayerly, Arif, Maria, Taralyn, Sbongile... sont DES ENFANTS DU MONDE ENTIER. Ils viennent nous rappeler, à travers le récit passionnant de leur vie, que tous les enfants n'ont pas la chance de grandir dans un environnement favorable où leurs droits fondamentaux sont respectés. Comment survivre, quand on ne mange pas à sa faim ? Comment apprendre et jouer, quand il n'y a pas d'école ? Comment se sentir en sécurité, quand il y a la guerre ? Comment participer, quand on ne vous donne pas la parole ? Vous découvrirez dans cet album l'extraordinaire diversité des modes de vie à travers le monde. Et surtout, l'immense aspiration de tous les enfants du monde à vivre dans le respect de leurs droits."

Un grand livre illustré avec de nombreuses photos, qui à travers plusieurs reportages, raconte la vie d'enfants du monde et met en évidence les inégalités. Un grand livre qui fait réfléchir sur d'autres sujets intéressants comme le partage des richesses, avec des explications très simplifiées.

Pour les enfants à partir de 7 ans. Ce livre coûte environ 18€ mais un pourcentage est reversé à l'Unicef. Pour ceux qui comme moi, aiment les cadeaux qui font plaisir et qui sont utiles aussi, c'est une bonne idée, en cette période de commande au Père Noël.

mercredi, juillet 6 2005

L'imagerie des bébés

L'imagerie des bébés est une collection des Editions Fleurus. C'est un ensemble d'imagiers adaptés aux petits. Les livres sont faciles à tenir (environ 13 x 13 cm) et la couverture est matelassée, glisse moins des mains peu habituées. Les pages sont cartonnées. C'est du solide !

Une image par page et peu de mots, c'est le principe de l'imagerie : on commente ce qu'on voit ou on écoute les plus grands raconter seuls... C'est Emilie Beaumont et Nathalie Bélineau qui sont à la conception de ces ouvrages. Christelle Mekdjian modèle les personnages ou objets, les couleurs sont gaies et douces, et René Brassart se charge des prises de vues. Cela donne une impression de profondeur. Tout semble arrondi !

Dans La vie des bébés, on découvre un enfant d'une couleur différente sur chaque double-page. J'aime bien que dès le plus jeune âge, le bébé puisse être confronté aux autres cultures et origines de cette façon... Le livre parle de la vie quotidienne de Lilou, Medhi, Marie, Jérémy, Kim, Elisa et Jules, de ce qui touche son petit lecteur : le bain, le pot, les câlins, les jeux...

Il faut compter entre 4 et 5€ pour obtenir un ouvrage de la collection, déclinée en différents thèmes : la ferme, les véhicules, les animaux...

Pour la petite Louise, qui commence sa vie de lectrice...

samedi, juillet 2 2005

L'anniversaire de Mimi

Aujourd'hui, Mimi la souris fête son anniversaire. Elle a mis sa robe de fête et en attendant ses amis, elle lit les cartes reçues ce matin.

Ses amis arrivent ! Chouette, des cadeaux ! Allez, tout le monde fait la farandole ou joue à cache-cache... Pour finir, c'est l'heure du goûter ! Mimi souffle ses trois bougies et on chante : " Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux anniversaire Mimi, joyeux anniversaire !". Et surtout, on applaudit !

Ce petit livre animé est un vrai régal pour les petits (entre 2 et 4 ans) : ils peuvent lire chaque carte et même en sortir une de son enveloppe, ils font jouer Mimi avec sa trompette, ils participent au jeu de cache-cache (mais qui est sous le lit ?), font souffler les bougies...

L'univers de Lucy Cousins est très coloré, ses dessins et textes sont très simples. Les tirettes et pièces à soulever sont facilement manipulables par les jeunes enfants (attention cependant aux petits brusques comme Crapouillot !), qui aiment aussi Mimi le matin, sur France 5 dans "Debout les zouzous"...

Ce petit livre est édité chez Albin Michel Jeunesse et coûte entre 13 et 14€. C'est un cadeau idéal pour un enfant qui fête son anniversaire! Dans la même série, Chouinette, plus jeune, a aussi essayé Mimi va dormir... Et il en existe d'autres !

samedi, mai 21 2005

Toutes les couleurs

Lulu est un petit lapin blanc. Il aime mettre son derrière dans l'herbe, manger des fraises, sauter dans la boue... Le voilà qui rentre chez lui et qui se retrouve devant sa maman tout coloré de vert, de rouge et de marron... mais avec un bouquet de fleurs jaunes dans les mains... "Oh merci mon Lulu (...) mais et le bleu, tu as oublié le bleu !", lui dit sa maman... L'histoire se termine donc dans le bain, pour la plus grande joie du petit lecteur !

Les textes d'Alex Sanders sont simplissimes et accompagnés par de très sobres illustrations. Ce petit livre cartonné est l'idéal pour s'initier aux couleurs. Edité chez Loulou & Compagnie, il coûte environ 10,50€. Pour les enfants de 1 à 3 ans.

jeudi, mai 19 2005

La dame du mercredi

Quand on a des enfants, on n'est pas à l'abri de petits tracas... Les pipis au lit, les dysfonctionnements alimentaires, les crises d'angoisse ou de colère... cela n'arrive pas que chez les autres ! Les enfants sont également sensibles aux changements : déménagement, naissance d'un frère ou d'une soeur, séparation des parents, décès d'un membre de la famille... voire même aux changements de l'extérieur : catastrophe naturelle, accident de la route, etc.

Qui peut se vanter d'être un parent parfait ? D'être totalement à l'écoute de son rejeton ? D'assumer ces tracasseries ? Pour moi, être un bon parent, c'est reconnaître déjà qu'on ne peut pas tout voir ni tout contrôler. C'est reconnaître qu'on peut se tromper, faire fausse route, passer à côté de choses importantes. C'est demander de l'aide quand son enfant en a besoin, même si ce n'est pas facile...

On peut être alors amené à consulter quelqu'un : psychologues, pédopsychiatres, orthophonistes (j'en profite pour faire un petit coucou à l'une d'entre eux... elle se reconnaîtra), psychomotriciens... Ce quelqu'un, quand le problème de l'enfant est dans la tête, peut être le psy... Comment expliquer alors à son enfant, mais aussi aux frères et soeurs en âge de comprendre qui est cette personne ? Ce n'est pas toujours simple quand on veut rassurer... Parfois on culpabilise déjà soi-même...

La dame du mercredi est un livre qui présente la psychothérapie d'une façon très discrète. Le psychothérapeute n'est justement jamais nommé clairement. Il s'appelle "la dame". Et le livre est une suite de négations pour la définir : elle n'est pas un docteur, pas une maîtresse, pas une copine, etc. C'est suffisamment explicite pour que l'enfant comprenne la base, et suffisamment flou pour que cela entraîne une discussion sur le rôle de cette personne.

Le lieu est également volontairement vague. On parle plus de l'itinéraire à prendre que du bureau, mais cela permet de mieux s'approprier cet espace quand on est concerné. On dit ce qu'on peut dire ou faire, et aussi qu'on peut choisir de ne rien dire ou de ne rien faire... On suit ainsi au fil du livre et des illustrations toutes simples et pourtant si colorées de Stéphane Girel les questionnements du petit garçon qui nous explique qui est "sa dame".

Les textes d'Anne-Sophie de Monsabert sont volontairement écrits de façon à engendrer une réflexion entre l'enfant et son parent. C'est ce qui est intéressant, d'ailleurs.

Edité dans la collection Jeunesse d'Autrement, La dame du mercredi est actuellement épuisé (je ne sais pas si une réédition est prévue) mais vous pourrez sans doute le trouver dans toutes les bonnes bibliothèques... Il est à proposer aux enfants à partir de 5-6 ans. Ce n'est pas une histoire, il est donc préférable que le petit lecteur soit concerné de près ou de loin...

vendredi, mai 13 2005

Jacques a dit...

Tout le monde connaît ce célèbre jeu des cours de récréation... Ici, quatre adorables lapins malicieux écoutent le lecteur leur dire :"Jacques a dit...". Un bonjour, un bisou, une grimace... Les enfants écoutent et se prennent au jeu ! On rigole !

Mais attention, les p'tits lapins, voilà le loup ! Jacques leur dit de courir ! Et heureusement, ils ont l'idée de se cacher ! Ouf... ils sont sauvés !

Ce livre en format horizontal (25 x 15,3 cm) et cartonné est idéal pour les enfants de 6 mois à 3 ans (merci à vous, V & N, de l'avoir offert à Crapouillot !). Tout y est : des images simples et colorées, une phrase qui se répète, la possibilité pour eux de s'identifier aisément... Il coûte environ 9€, chez Casterman. Et il est écrit par Emile Jadoul (vous pourrez d'ailleurs découvrir d'autres ouvrages de cet auteur-illustrateur sur le site de l'éditeur), ne l'oublions pas !

samedi, mai 7 2005

Une petite soeur pour Fenouil

Maman Lapin réunit ses enfants autour d'elle et leur annonce qu'ils vont bientôt avoir un petit frère ou une petite soeur. Cerfeuil, Cajou et Capucine sautent de joie ! Fenouil reste muet... Le lendemain, il parle de la nouvelle à son ami Tony, qui vient d'avoir un petit frère. Apparemment, les bébés, c'est pas drôle du tout, ça pleure, ça sent le pipi et c'est tout ratatiné... Fenouil est démoralisé. Papa Lapin a demandé s'il préfèrerait un frère ou une soeur alors Fenouil va trouver Maman Lapin et lui demande une souris blanche... Ce n'est pas possible ? Il n'ose rien dire pour ne pas lui faire de peine.

Puis la petite soeur arrive. Papa Lapin propose de s'en occuper pendant que Maman Lapin se repose... mais elle se met à pleurer ! Chaque enfant essaie les chatouilles, les chansons, la fermeté sans succès... et quand le tour de Fenouil arrive, la petite soeur s'endort sur son épaule...

Je ne peux m'empêcher de vous citer le passage qui suit, tant il est poétique : "Il regarde ses petites moustaches qui tremblent, et ses oreilles minuscules, presque transparentes, douces comme du velours. Il respire son odeur un peu sucrée de lait et de framboise. Et surtout, il sent battre son petit coeur : toc, toc, toc. (...) Un vrai petit lapin miniature."

Et là, sa vie change...

"Une petite soeur pour Fenouil", c'est l'histoire d'un garçon qui devient grand frère et qui, une fois l'appréhension passée, découvre sa petite soeur... C'est l'histoire de ce que vivent les enfants quand un bébé arrive : la peur de partager, de ne plus être aimé, mais aussi la joie de se sentir responsable, de découvrir l'autre...

Ce livre, extrêmement tendre (j'avoue, j'ai souvent les larmes aux yeux en m'y plongeant), est écrit avec beaucoup d'humour par Brigitte Wenninger et illustré (tout en couleurs acidulées... Les personnages sont à croquer !) par Eve Tharlet, aux éditions Nord-Sud. Citons aussi la traductrice, Géraldine Elschner. Il coûte environ 13€.

Vous en redemandez ? Fenouil, c'est aussi d'autres histoires, dans la même collection... chez tous les bons libraires !

mardi, mai 3 2005

Quand Papa était petit, y avait des dinosaures

Dis Maman, quand tu étais petite, les voitures existaient ? Mais pas les ordinateurs ? Ben dis donc, ça devait être triste ! Mine consternée de l'enfant... et mine blême de la mère, qui ce matin, en se regardant dans la glace, ne se trouvait quand même pas si ancêtre que ça (peut-être quelques rides, peut-être quelques cheveux blancs... comme toutes les trentenaires du monde, quoi !).

Quel enfant ne se demande pas à quoi ressemblait la vie de son papa ou de sa maman à 6 ou 8 ans ? Tous aiment feuilleter les albums de famille, parler avec les grands-parents ou arrières-grands-parents du temps passé... Comparer la vie quotidienne de leurs parents petits avec la leur, savoir s'ils jouaient aux billes dans la cour de récré, comment ils faisaient quand Diddl n'existait pas encore... et toutes sortes de questions existentielles.

Pour rigoler ensemble et échanger encore plus, plongez dans l'univers de Quand mon papa était petit y avait des dinosaures, une trouvaille de ma soeur et de son amoureux (ils ont toujours de chouettes idées !).

Voilà un grand livre qui parle des différences générationnelles sur fond de préhistoire. Les textes sont très drôles et complètement anachroniques, les dessins sont délicieusement tordants ! Et le principe est simple : un dessin et une petite phrase qui revient chaque fois comme un refrain (idéal pour les enfants qui apprennent à lire) sur chaque page.

Je ne résiste pas à l'envie de vous citer un passage... "Quand Papa était petit, quand on te cassait les pieds, c'était pour de vrai". Le dessin représente un homme des cavernes qui n'a pas l'air commode du tout ; il tient un gourdin et est orné d'un magnifique collier... dont les perles sont des pieds humains !!! Cela vous donne l'état d'esprit de l'ouvrage !

:-)

Pour les infos pratiques, sachez que cette petite merveille coûte environ 18€ et qu'elle est éditée chez Seuil Jeunesse (2003) (http://www.seuil.com). Les auteurs sont Vincent Malone (http://www.leroidespapas.com, allez y faire un tour, ça vaut le coup d'oeil !) et André Bouchard. Elle est conseillée pour les 6-12 ans... mais ceux qui sont un peu plus (voire beaucoup plus) âgés et qui ont gardé une étincelle d'espièglerie se laisseront très certainement séduire par cet humour décalé !

mercredi, avril 20 2005

Des mots pour les petits...

Pour ceux qui se demandent si je vais uniquement passer mon temps à relater ma vie dans ce blog, la réponse est non.

J'ai quelques petites merveilles à partager avec vous, en matière de littérature enfantine... Car j'adore les albums de jeunesse. Je suis comme les enfants, j'aime bien lire l'histoire avec les images... J'aime bien les univers un peu fous... ou tendres. J'aime bien les associations de mots rigolos.

Le premier billet sera en ligne bientôt ! Si vous avez des suggestions de lecture pour les petits et pour les plus grands, elles seront les bienvenues dans les commentaires !

A très bientôt ! :-)