Les petites choses

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chouinette, Crapouillot et Cie

Tranches de vie...

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, juin 19 2006

Chouinette, serviette et salopette

La scène se passe au goûter... Entre deux bouchées de brioche, Chouinette me demande :"Maman, tu sais ce que c'est, une servie ?" J'ai beau réfléchir, je ne trouve pas de signification... "Non, je ne sais pas !" Chouinette se met à pouffer de rire et me dit :"Bah, c'est une serviette pour éléphant ! (et au cas où je sois trop bête, elle insiste) Bah oui, "ette", ça veut dire petit, alors on dit une servie d'éléphant !"

Deux bouchées plus tard, toujours la bouche pleine de brioche (elle est mal élevée, cette enfant !) :"Par contre, une salopette d'éléphant, je ne vais pas te dire ce que c'est, hein..."

Non, non, je ne veux pas le savoir... :-(

mercredi, juin 7 2006

Crapouillot ne perd pas le nord

Quand je vous dis qu'il est usant... Crapouillot a gagné il y a quelques temps un magnifique pistolet à eau. Il nous poursuit à grand coup de "Psitt ! Psitt !" lorsqu'il est dans sa chambre (j'aime encore mieux ça que Pan ! Pan !).

L'autre jour, au lever de la sieste, il demande :"On peut mettre de l'eau dedans ?". Je lui explique que ce n'est pas possible dans la maison. Lui, inébranlable :"Je peux faire pipi dedans, alors ?"

:-( Qu'est-ce-que vous voulez répondre à une idée pareille ???

mercredi, mai 31 2006

Chouinette et ses cinq choses les plus importantes

La discussion a lieu dans la voiture...

Chouinette demande à l'Amoureux : "Dis, pour toi, c'est quoi les cinq choses les plus importantes ?" L'Amoureux réfléchit un peu et demande : "Ce qui est le plus important pour moi, tu veux dire ?" Chouinette répond : "Oui, oui, pour toi, dans ta vie à toi, quoi !"

L'Amoureux se lance : " Bon, en un, l'amour de ma femme... En deux, l'amour de mes enfants. Enfin, quand je dis mes enfants, je parle des enfants de la maison, hein ! Parce que même si je ne suis pas ton papa, pour moi, tu es un enfant de la maison comme Crapouillot (sourire -satisfait- de Chouinette dans le rétroviseur)... Alors, en trois, je vais dire la liberté ! Parce que si on n'en a pas, on ne peut pas vivre ! En quatre, je vais dire un peu de bonheur... Parce que sinon, la vie serait trop triste. Et puis en cinq, disons... gagner ma vie correctement pour que ceux qui vivent à la maison ne manquent de rien et puissent aussi se faire plaisir !"

Chouinette a l'air satisfaite par la réponse. Elle demande :"Et toi, tu veux savoir ce que c'est, pour moi, les cinq choses les plus importantes ?"

Voyant le signe de tête de l'Amoureux, elle prend sa respiration et énumère ce qu'elle a visiblement bien préparé dans sa tête :" En un, je dis le paradis." Regard amusé et interrogateur de l'Amoureux dans le rétro :"Le paradis ?" Chouinette hausse les épaules :"Bah oui, comme le paradis du ciel ! Pas celui de Dieu, parce que bon, c'est plutôt celui des morts ! Mais tu vois, comme je suis un peu dans les trucs de fées, je dis le paradis avec des choses qui pousseraient sur les arbres : des fruits, des bonbons, des perles, des steacks ! Tout le monde pourrait cueillir ce qui lui fait plaisir ! Et puis on pourrait faire tout ce qu'on voudrait ! Enfin, c'est un truc de fille de 9 ans, tu vois !" L'Amoureux acquiesse :"Oui, oui, je vois bien, oui !"

"En deux, je dis l'amour de ceux qui m'aiment ! Parce que c'est important que ceux qui m'aiment continuent à m'aimer, les personnes de ma famille, mes copines, tout ça !" L'Amoureux répond : "Oui, même si tu sais qu'on ne peut pas aimer tout le monde et tout le monde ne peut pas nous aimer de la même façon !" Chouinette dit :"Oh, oui, on peut aimer d'amitié ! Mais quand même c'est mieux de s'aimer un peu parce que parfois, sinon, ça fait des histoires entre les gens et après, on se fâche !"

"En trois, je dis une grande maison. Bon, la nôtre est déjà pas mal, je dis pas non plus un château ! Mais une grande maison avec une place pour tous ceux qui sont dedans !"

"En quatre, je dis de rencontrer de nouvelles personnes à aimer, de me faire de nouveaux amis !"

"Et en cinq", demande l'Amoureux ? "Alors en cinq, je dis faire des études qui me plaisent comme ça après je pourrai choisir un métier intéressant et je pourrai avoir assez d'argent pour vivre comme je veux et pour m'acheter des choses"...

Finalement, les filles de 9 ans, elles voudraient des choses qu'on voudrait un peu tous, non ? (bon, je vous le concède, peut-être pas le côté paradisiaque et féérique... mais on est une fille de 9 ans ou on ne l'est pas !!!) :-)

Et vous, c'est quoi vos cinq choses les plus importantes ?

mardi, mai 30 2006

Sacré pied !

Malgré des séances de pont indien, des caresses ventrales pour l'adoucir, des manipulations effectuées par le médecin, la Petite Soeur est toujours assise en tailleur...

Chouinette, qui me demande régulièrement des nouvelles, me déclare en voyant mon air un peu navré : "C'est sûr, je comprends : il vaut mieux qu'elle naisse d'abord par la tête, la Petite Soeur... parce qu'en siège, elle risque de te griffer, avec ses petites ongles de doigts de pieds !"

Ah oui, tiens ! Je n'avais pas vu les choses comme ça, moi ! :-) Finalement, les enfants sont assez rassurants !

mardi, mai 23 2006

Regarde, Maman, il est tout beau, l'aspilateur !

Crapouillot vient me voir, un mouchoir en papier à la main :"Regarde, Maman, il est tout beau, l'aspilateur !" Il est très content de lui, vu le grand sourire qu'il porte sur ses lèvres... Moi :"Tu l'as nettoyé avec ton papier ?" Lui :"Oui, et avec ma morve, comme ça, il brille !"

:-( Bah oui, ça je me doute qu'il doit briller ! Cela me rappelle sa séance de nettoyage du bas des baies vitrées, avec le torchon de cuisine et une flaque d'eau d'il y a deux ou trois jours...

mardi, avril 18 2006

La théorie de la digestion

Crapouillot a entendu Chouinette parler de ses cours de sciences. Il déclare donc :"Maman, mon yaourt, il va dans ma bousse ! Et après, il va là, là, là, là; partout, partout !", en se tortillant et en se frottant le ventre, les bras et les jambes...

"Et après ? Ce qui n'est pas bon ?" lui demande Chouinette, sans doute en espérant que son frère lui parle de pipi-caca (à en croire son grand sourire !)... "Euh, ça va dans les chaussettes !"

:-) Si ça, c'est pas de la libre interprétation !!!

Les tapes

Crapouillot vient à côté de son père et lui tape la cuisse. L'Amoureux fronce les sourcils d'un air interrogateur... Crapouillot, sans se démonter, déclare :"Hein, Papa, c'est pas bien de faire une tape ! On fait une caresse, plutôt !" Devant tant de bon sens, le père est bien obligé de répondre que oui...

Crapouillot remet une tape et redit :"Les tapes, c'est pas bien, hein ? On caresse, c'est mieux !" Le père : "Oui, Crapouillot, c'est mieux !"

Crapouillot retente, toujours en fixant son père dans les yeux... "Bon, bah là, ça va peut-être aller, non ? J'ai compris !"

Alors, l'Amoureux, une autre petite tape pour la route ? ;-)

jeudi, avril 6 2006

Les animaux de Crapouillot

Comme toute grande soeur qui se respecte, Chouinette adore interroger son frère et le diriger dans leurs activités communes.

Elle lui montre donc son cahier de sciences où elle a collé des photos ou dessins d'animaux et lui nomme chaque spécimen en articulant bien et en le pointant du doigt :"Là, c'est un ours po-laire. Là, tu vois, c'est une gre-nouille. Ici, un lé-zard !" Soudain, Crapouillot, triomphant, s'écrie en montrant l'aigle royal :"Là je sais ! C'est un pou-let !"

:-)

Haut les mains !

Crapouillot est dans le jardin avec moi. Au milieu des fleurs, sous un petit rayon de soleil. Crapouillot se met accroupi et saute en tendant les mains vers le haut. Il décolle d'au moins... 10 centimètres et me dit triomphant :"Je essaie de sauter dans le ciel !"

:-) Ouh... tout un programme !

mardi, avril 4 2006

Une cuillérée pour Papa !

Ce soir, Crapouillot ne veut pas finir sa soupe. Il grimace, se tortille dans tous les sens, met ses doigts dans son assiette, manque dix fois de faire tomber son verre... L'Amoureux se fâche, essaie de faire les gros yeux... Chouinette, en face, retient ses rires en regardant son frère faire son petit numéro...

L'Amoureux me regarde et nous nous comprenons... pas la peine d'insister, nous ne tirerons rien de bon de notre fiston ce soir ! Mais pas question pour autant de s'avouer vaincus ! L'Amoureux change donc sa tactique d'approche et dit doucement à Crapouillot :" Allez, je t'aide : une cuillérée pour Papa, une cuillérée pour Maman, une cuillérée pour Chouinette et c'est fini. D'accord ?" Crapouillot se frotte les yeux et répond vaguement par l'affirmative.

Le père prend la cuillère, la remplit de soupe et la tend au fils qui la repousse un peu. Le père recommence l'opération en fronçant les sourcils et en prévenant :" Bon, je veux bien t'aider mais tu ne fais pas de patouille, d'accord ?" Il lève de nouveau la cuillère vers la bouche de Crapouillot qui essaie d'attraper le manche. Encore une fois, la soupe retourne dans l'assiette...

"Je sens que je vais me fâcher !" Crapouillot essaie encore d'attraper la cuillère et dit :"Mais tu as dit une cuillérée pour Papa, d'abord !", en poussant l'ustensile vers son père...

Si ça, ce n'est pas être pris au mot... ;-)

dimanche, mars 26 2006

La première déception humanitaire de Chouinette

Nous devons assister à un concert de soutien pour une famille en difficulté. Chouinette décide de faire un gâteau qui sera vendu lors de l'entracte. Elle embauche ma grand-mère, y met tout son coeur.

Le soir, elle emporte fièrement son gâteau et va le donner au responsable du bar. A l'entracte, elle propose à quelques personnes de goûter un bout de son gâteau mais visiblement, les personnes de service ont pris le parti de finir d'abord ceux qui ont été entamés (ce qui peut se concevoir). Vient la fin du spectacle et le temps du rangement. Chouinette ne pense plus à son gâteau et joue avec les copains qui sont aussi dans la salle. Ma grand-mère rachète le gâteau en se disant qu'on le mangerait bien le lendemain...

Au coucher, les yeux sont fatigués et les esprits un peu sensibles, à une heure un peu tardive. "Tu as passé une bonne soirée ? Tu as bien joué, non ?" Chouinette fond en larmes. "Mais qu'est-ce-que tu as ?". Chouinette, entre deux sanglots, me répond :" J'ai que personne a voulu goûter à mon gâteau ! Je m'étais appliquée à le faire, en plus !"

Aïe, aïe, aïe ! C'est pas facile, de s'investir et que ça ne soit pas toujours gratifiant !

Pas de répit pour la messe !

Ma grand-mère rentre de la messe. Chouinette lui demande :"C'est tous les dimanches, la messe ?" Ma grand-mère répond :"Oui, tous les dimanches !". Et Chouinette d'ajouter : "Même les dimanches de grève ?"

:-)

samedi, mars 18 2006

Pourquoi ? Parce que...

Il est des jours où Crapouillot n'écoute pas beaucoup... Aujourd'hui en est un. L'Amoureux en fait les frais au délicat moment du coucher. Crapouillot ne veut pas se déshabiller. Crapouillot ne veut pas changer sa couche. Crapouillot court partout dans sa chambre... L'Amoureux fait résonner sa grosse voix de papa... Le succès n'est pas terrible. Mais des jours comme aujourd'hui, ce n'est pas très étonnént !

Le papa :"Crapouillot, viens te déshabiller !" Crapouillot fait la sourde oreille. "Crapouillot, viens te déshabiller !" Crapouillot fait la sourde oreille, se met à chantonner, et regarde son papa en souriant... L'Amoureux se fâche, assez fort, pour le coup, en agrippant son fiston par le bras, histoire de lui remettre les idées en place. Crapouillot se met à pleurer. Normal, il est fatigué (oui, en forme, il lui en faut plus que ça pour se laisser aller...). Larmes de crocodile, accompagnés de "Maman, Maman", désespéré.

Crapouillot :"Pourquoi tu m'as grondé ?". L'Amoureux, excédé :"Parce que !" Crapouillot (qui retrouve vite ses esprits) :"Parce que, c'est pas une réponse !" L'Amoureux :"..."

Et oui, pas fou, Crapouillot ! D'habitude, c'est ce qu'on lui dit à lui ! :-)

vendredi, mars 17 2006

Un mot gentil...

Chouinette me donne un petit papier tout rose, savamment plié et scotché. "C'est pour toi, Maman !"... Oui, j'aurais pu deviner ! C'est marqué dessus. Je m'attends donc à un poème, à une déclaration, à un joli dessin... tandis que Chouinette attend, le sourire jusqu'aux oreilles, les mains derrière le dos, en se dandinant...

Je déplie et je découvre un texte d'une écriture assez soignée, noté à l'encre violette... je lis ceci :"Maman, moi ce que je veut, s'est un ctilo plume bleu diddl pour l'école. Merci. Chouinette."

De nos jours, les mots gentils des enfants pour leur maman, ça n'est plus ce que c'était ! C'est vrai, quoi ! Moi, au même âge, j'avais écrit un petit texte qui disait :"Maman, je t'aime plus que le rôti et les frites"... et ça, c'était poétique, non ?

:-)

lundi, mars 13 2006

Quand Crapouillot fait mine, voilà ce que ça donne !

Crapouillot :"NON, TU NE TOUCHES PAS MA CONSTRUCTION DE DUPLO SINON TU VAS LA CASSER!!!" Puis prenant un ton explicatif :"Je suis Chouinette !"

Le papa :"Ah, d'accord ! Mais alors, moi je suis qui ?"

Crapouillot :"Toi, tu es Crapouillot !"

Le papa :" Ah, d'accord... mais alors, si je suis Crapouillot, j'écoute ma soeur ?"

Crapouillot :"Non, tu écoutes pas, tu touches, plutôt !"

:-) Pauvre Chouinette...

dimanche, mars 12 2006

Le chef-d'oeuvre de Crapouillot

Des cris de Chouinette... Des pas dans l'escalier. Elle va vers l'Amoureux et lui donne une bougie que Crapouillot a eu à Noël. Avec des explications que je n'entends pas...

Quelques heures plus tard, je me rends dans la chambre de mon héritier et je comprends les cris de ma Chouinette... Un magnifique dessin à la cire verte décore le mur... Magnifique et en grand format : 1m50 sur 1m... "Crapouillot ! Qu'est-ce-que c'est que ça ? Il ne faut pas écrire sur les murs... Tu sais, c'est une bêtise, ça !" Il me regarde et son petit menton tremble (enfin, pas trop quand même... il en faut plus pour démonter Crapouillot !)...

Quelques minutes plus tard, l'Amoureux arrive et je lui montre le chef-d'oeuvre de son fils... Crapouillot fronce les sourcils et croise ses bras sur sa poitrine.

"Dis donc, qu'est-ce-que c'est ?", demande le père... Silence pesant... "Alors, je t'écoute !"...

Crapouillot lève les yeux vers son père, change de tête et se dirige vers le mur... Après une grande respiration, il décoche un grand sourire et retrousse son nez :"Bah, c'est un beau dessin pour toi, mon Papa !"

:-) Bizarrement, il n'y a pas eu de suite !

lundi, décembre 5 2005

Tu es malade, Maman ?

Ce matin, Crapouillot me voit me préparer et demande à son père où je vais aller. "Maman va chez le médecin". Crapouillot arrive et demande : "tu es malade, Maman ?" Je le rassure et lui explique que j'ai rendez-vous avec un médecin qui aide les gens à mieux manger (et accessoirement à perdre quelques bourrelets). Crapouillot me regarde encore :" tu vas mettre le couvert avec le médecin ?" :-)

Parlons d'Arts !

En triant quelques papiers, je suis tombée sur un texte griffonné où j'avais noté deux petits échanges de paroles avec Chouinette, alors âgée de 6 ans...

En ce qui concerne le premier, Chouinette me demande des catalogues pour emmener à l'école. Je lui demande plus tard ce qu'ils en ont fait. Elle m'explique qu'ils ont découpé des têtes dedans. Ils vont ensuite les coller dans une assiette en carton et mettre du vernis dessus. "Et de l'autre côté de l'assiette, on va mettre la tête d'un tableau d'un peinturier célèbre", me précise-t-elle ! "Ah, d'accord !" :-)

Dans la même période, elle me demande :"Maman, tu aimes Beethoven, toi ?" Un peu surprise, je lui réponds que oui... Je rajoute :"Mais, tu sais vraiment qui est Beethoven ???" Chouinette lève les yeux au ciel et pour me montrer que je suis trop nulle... "Bah oui, c'est un chanteur d'opéra !"... Ouf, j'ai cru que j'allais devoir l'inscrire tout de suite en 6ème ! ;-)

jeudi, décembre 1 2005

Pour rire...

Séance de chatouilles entre Crapouillot et son papa. Entre deux éclats de rires, Le fils dit au père : "Arrête, Papa ! ça me rigole ! Et toi, ça te rigole ?"

:-)

lundi, novembre 14 2005

Le fruit préféré

Nous sommes autour de la table au moment du dessert. Ma nièce de 7 ans déclare : "Mon fruit préféré, c'est la banane ! Et toi, Papa ?". Mon beau-frère répond : "J'aime bien les clémentines !". "Et toi, Tonton, tu aimes quoi ?". Mon amoureux avoue son faible pour le raisin italien.

Crapouillot prend alors la parole et déclare : "Moi, c'est la banane socolat !" :-) Je n'ai pas saisi dans quelle région elle pousse, cette variété de banane... Quelqu'un sait ?

- page 1 de 3