Les petites choses

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chouinette, Crapouillot et Cie

Tranches de vie...

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, novembre 7 2005

Chouinette speaks english !

Depuis cette année, tous les CE2 de France et de Navarre sont sensés avoir des cours d'anglais obligatoires. Personnellement, je ne sais pas si c'est vraiment une bonne chose... Je ne sais pas ce que vous en pensez. Pour ma part, je trouve qu'avec une proportion aussi grande d'enfants qui arrivent en 6ème sans savoir lire, on ferait mieux de se concentrer dans un premier temps sur les apprentissages fondamentaux. En effet, cela prend 1h30 sur le programme de nos chères têtes blondes, brunes ou rousses... J'ai même entendu une prof d'anglais qui enseigne en collège se plaindre... Pour elle, c'est perturbant car tous les élèves n'arrivent pas avec le même niveau, et cela enlève la notion de nouveauté qu'utilisent les profs pour débuter l'apprentissage et pour intéresser les élèves.

En tous cas, les cours ont commencé et Chouinette attendait avec impatience ce moment. Quelle fierté, le soir même, de nous dire ses premières phrases dans la langue de Shakespeare, même si l'accent est à couper au couteau ! "My name is", "The cat is black"... :-)

La commande de Crapouillot

Crapouillot à la pizzéria... La serveuse arrive pour prendre la commande. Elle se tourne vers les enfants. Chouinette prend un plaisir évident à lire le nom de sa pizza toute seule... "Et toi, bonhomme, que vas-tu manger ?", demande la serveuse. "Moi, ze veux du ketchup !!!" :-) Ah, bah au moins, c'est pas compliqué !

samedi, novembre 5 2005

Pas touche !

L'histoire se passe sur un parking. Nous marchons quand un groupe de trois dames arrive au niveau de Crapouillot, qui est devant, avec son sac à dos. "Bonzour, Madame !", dit Crapouillot avec un large sourire. Les dames se retournent et disent :"Oh, qu'il est mignon !"... Elles commencent à ralentir tout en continuant leur conversation. Crapouillot les double et s'arrête devant notre voiture.

Il se retourne vers son groupe d'admiratrices et se met à crier en fronçant les sourcils :"Oh, tousse pas à ma voiture ! C'est pas ta voiture ! Non mais dis donc !"

Charmant, ce Crapouillot, dites-vous ?

dimanche, octobre 23 2005

Le cours de pilosité...

Ce matin, Crapouillot et mon amoureux sont dans le bain. Crapouillot est en arrêt devant les poils des jambes de son papa. "Toi aussi, tu as des poils ?", demande mon amoureux. Crapouillot scrute ses mollets mais n'est pas satisfait... "Est-ce-que tu sais pourquoi tu n'as pas encore de poils ?" Crapouillot réfléchit et répond : "'Faut en acheter !" :-)

samedi, octobre 22 2005

C'est pas dans le programme d'histoire !

Il y a quelques temps, ma mère a eu 50 ans. Quand j'en ai parlé à Chouinette, elle m'a demandé très sérieusement :"Euh, est-ce-qu'elle a vécu à une des deux guerres mondiales ?" :-) Heureusement qu'elle n'a pas une grand-mère suceptible !

Bon, ce n'est pas encore au programme d'histoire, tout ça. L'occasion de discuter, après la rigolade, et de lui dire que par contre, ses quatre arrières-grands-parents avaient son âge dans les années 39-45... "Au même âge que moi ?". Là, ça parle !

Cela me rappelle une autre histoire d'âge... Le fils de La Godiche, spécialiste lui aussi des bons mots, en CP, avait dit à sa mère que la maîtresse avait fêté son anniversaire en payant des bonbons aux élèves... "Ah, c'est sympa, ça ! Et quel âge a-t-elle eu ?" "Oh... au moins 50 ans !" (elle en avait peut-être 29 ou 30 !) :-)

lundi, octobre 10 2005

Mais pourquoi ???

Je fais écho aux ambiances de stades racontées par Di Ja dans L'annexe... et lues ce matin.

En rentrant de l'école, Chouinette m'a posé cette question : "Maman, pourquoi les garçons de mon âge, ils pensent qu'au foot ?"

:-) Coïncidence rigolote...

dimanche, octobre 2 2005

Ne touche pas le gâteau, Crapouillot !

Ceux qui suivent ce blog savent que Crapouillot sait toucher les choses avec les yeux (pour les autres, la piqûre de rappel est ici)...

Hier, j'ai fait un gâteau. Je le sors du four et j'attends qu'il refroidisse. Crapouillot tournant autour depuis un moment, je lui propose de venir regarder mon gâteau. Il court et met sa main dessus. "Mais, ne touche pas le gâteau ! On regarde avec sa main, tu crois ?"... Temps de réflexion et la réponse est d'une logique extrême : "Non, on 'egade avec la bousse !". :-)

vendredi, septembre 30 2005

Aïe !

Ce midi, au menu, un petit poulet au curry... Crapouillot me regarde décortiquer une des cuisses et voit un peu de sang. "Agade, Maman, il a mal, la 'iande !"

:-) J'appelle la SPA tout de suite, à votre avis ?

mercredi, septembre 21 2005

Deux pour le prix d'un...

"Il est où, Papa ?", demande Crapouillot... "Il est à son travail." Puis il cherche où est sa soeur... "Elle est chez son papa".

"A deux papas, moi !" dit-il... "Ah bon ? Mais qui donc ? Tu sais bien que ta soeur n'a pas le même papa que toi !"

Il réfléchit et dit : "A deux papas, moi. Papa et P. (le prénom de son père) !"... C'est-à-dire le même ! Bon, si tu veux mon garçon !

La paix, mais qu'est-ce-que cela veut dire ?

Une copine institutrice me racontait hier soir qu'une de ses collègues travaillait sur la paix. En introduction, elle demande donc à ses élèves s'ils connaissent ce mot et s'ils en savent la signification. Une fillette lève le doigt et se lance :" bah, c'est quand on vit avec un homme et qu'il s'en va, après, qu'est-ce-qu'on a la paix !" :-)

Bon, je crois que l'institutrice lui a quand même dit ensuite que cela arrivait qu'on vive avec un homme et qu'on soit même contente !

jeudi, septembre 15 2005

Le sens de la répartie de Crapouillot

Je viens de retrouver Crapouillot, le bras gauche rempli de petits points bleus dessinés à l'indélébile.

Je fais les gros yeux : "mais qu'est-ce-que c'est que ça, encore ?" Gros blanc de Crapouillot qui essaie de regarder ailleurs et qui n'ose pas répondre...

"Alors, c'est quoi ?"

Les petits yeux se lèvent, le petit index de la main droite pointe vers le bras gauche... La réponse tombe ainsi : "c'est pour compter... un... deux... trois... six... huit !"

Bah voyons !

L'éducation, c'est une perpétuelle répétition...

Nous essayons d'apprendre les "bonnes manières" à Crapouillot. 1. Tu demandes ce que tu veux. 2. On voit ce qu'on peut faire pour toi. Je lui répète plusieurs fois de suite...

... et je retrouve mon petit monstre sur le piano. Mais oui, à l'endroit du clavier. Je demande :"mais qu'est-ce-que tu fais là ?"... Sans se démonter le moins du monde, il me désigne un bibelot et me répond : "ze demande, moi !"...

C'est pas gagné ! :-)

lundi, septembre 5 2005

La gravité selon Crapouillot

Je suis à la piscine avec Chouinette et Crapouillot. Ce dernier réussit à sortir de l'eau sans passer par l'escalier puis il saute dans mes bras, une fois qu'il est assis sur le rebord. Le jeu est recommencé plusieurs fois puis la fatigue se fait sentir...

Crapouillot pose ses coudes sur le rebord, se penche en avant, hisse son genou et le pose mais le reste ne suit pas. Il redescend dans l'eau, recommence deux fois sans succès... "Qu'est-ce-qu'il t'arrive ?" "A'ive pas (je n'y arrive pas)", répond-il embêté... "Pourquoi ?" Et là, je reste sciée par ce qui suit... Avec son petit index, il tapote le rebord de la piscine et me dit d'un air entendu : "ça, c'est t'o lourd ! (c'est trop lourd)"

C'est bizarre, ça ! Moi, j'aurais juré que c'était plutôt ses fesses qui étaient trop lourdes... Comme quoi les mamans peuvent se tromper !

:-)

mardi, août 23 2005

Chouinette et la plante maléfique !

Crapouillot est dans l'eau. Je reste pas très loin de lui car il prend la baignoire pour un parcours de canyoning... Je demande à Chouinette de se préparer et de ranger un peu sa chambre.

Quelques minutes plus tard, elle passe son nez par la porte de la salle de bains, la mine embêtée. "J'ai fait une bêtise". Je la regarde l'air interrogateur :"Quoi ?". "J'ai cassé une des feuilles de ma plante sans faire exprès !", dit-elle en regardant ses pieds... "Oui, eh bien, ce n'est pas dramatique ! Tu mets ta feuille à la poubelle et elle repoussera ! Si tu n'as pas fait exprès, je ne vois pas où est le problème ! Par contre, lave-toi les mains parce que la sève est peut-être poison !" (c'est une sorte de caoutchouc).

"D'accord", répond-elle en retournant dans sa chambre. Je ne l'entends plus et retourne voir Crapouillot, éponger la moitié de la pièce (qui se prend maintenant pour le bateau de son grand-père... "i saute")... quand j'entends un hurlement à vous fendre le coeur en deux et des sanglots catastrophés : "Je vais mourir, je vais mourir !!!" Je me précipite et Chouinette se jette dans mes bras, des larmes sur les joues, toute rouge..."J'osais pas te le dire mais j'ai goûté le lait qui sort de ma plante alors je vais être empoisonnée !"

lundi, août 22 2005

Chouinette vit sa vie...

Qui a dit que les enfants de 8 ans sont faciles à vivre ? Sans qu'on puisse les soupçonner, ils peuvent devenir de vrais petits monstres ! C'est le cas de Chouinette depuis notre retour à la maison...

Ce matin, elle s'est levée, est venue me voir et m'a dit de sa douce voix autoritaire : "j'ai faim" (pour le coup, le "bonjour" devait être en option !). Elle a commencé à pigner quand je lui ai répondu de ma voix tout aussi douce que si elle commençait la journée ainsi, on n'était pas rendu au soir !

Petit déjeuner devant Wallace et Gromit... Je n'aime pas trop qu'ils regardent la télé dès le matin, mais comme j'interdis formellement les jours d'école, j'essaie d'équilibrer en vacances... Le petit déjeuner a donc duré le même temps que le film, Chouinette littéralement couchée sur son bol... Il a fallu que je demande cinq fois que les affaires soient desservies... puis que je râle parce que mon adorable fille avait oublié de passer l'éponge ("mais tu ne m'avais rien dit !")...

J'ai dû ensuite insister pendant au moins dix minutes pour que la toilette soit faite. Dix autres minutes pour que les cheveux soient coiffés. Encore dix minutes pour que le pyjama traînant par terre soit juste posé sur le lit... et supporté d'entendre : "oh, mais avec toi, on ne peut jamais rigoler !" (je suis un monstre cruel et terrifiant ! Tous ceux qui me connaissent l'affirmeront !)

Cet après-midi, j'ai emmené mes deux héritiers à une manifestation en plein air. Quelle fierté pour Chouinette d'avoir le droit de se balader avec sa copine Pépette, avec des sous à dépenser... Elles se sont goinfrées de bonbons tous plus fluos les uns que les autres. Quand elles sont revenues à la table des parents, elles en avaient encore les poches remplies ! "On peut avoir d'autres sous ? Et nous, on s'est même pas acheté de boisson ! Et puis on a même pas fait une pêche à la ligne !!! C'est toujours les petits qui font des trucs..." (Pépette a aussi une petite soeur)

Elles sont reparties jouer et un peu plus tard, on leur a proposé de manger sur place... Chouinette a choisi de grignoter des frites (très diététique, le repas de ce soir !) et je lui ai simplement demandé d'en donner quelques-unes à Crapouillot... Ce fut un drame ("Lui, il ne veut jamais m'en donner ! Et puis non, je ne veux pas un bout de saucisse").

Le retour à la voiture a été une épreuve : j'ai forcé Chouinette et Pépette à porter un petit sac chacune... Je suis vraiment indigne, non ? Et je les ai même grondé quand elles sont montées sur le coffre !

A la maison, alors que la pendule affichait 22 heures, il a fallu que j'explique encore pourquoi il était grand temps de se coucher... et pourquoi il était dans son intérêt d'accélérer le moment de la mise en pyjama sous peine de punition (parfois, je sais parler aux enfants, comme dirait mon amoureux !). Il a aussi fallu que j'affronte une crise de larmes (un peu forcée) parce que j'ai porté Crapouillot pour monter les escaliers et pas elle, et que je rappelle à ma Chouinette préférée que son frère a 2 ans alors qu'elle est un tout petit peu plus âgée...

Bref, je suis une mère impatiente, incompréhensive, caractérielle et méchante. En plus, mon chouchou, c'est Crapouillot. Voilà ce qu'a l'air de me dire ma charmante fille...

Heureusement, quand je repense à cette journée, j'observe quelques points positifs... par exemple Chouinette qui loin de moi me cherche du regard quand elle est sur le petit train du site et me sourit, fière et soulagée... Chouinette, dans la voiture, qui explique à Pépette que son défaut, c'est "de faire répéter Maman alors qu'elle a entendu la consigne dès la première fois"... Et Chouinette qui se blottit dans mes bras pour faire un câlin avant de se coucher en me disant "Désolée Maman"... "Tu es désolée de quoi ?" demandais-je. "Je n'ai pas été très gentille aujourd'hui, alors demain, je ferai un effort !" Et encore quand elle dit :"Un dernier bisou ?"

Alors, que demander de plus ? Une Chouinette qui grandit, c'est pas toujours drôle... mais quand elle me montre qu'elle ne veut pas grandir trop vite, j'oublie les points moins drôles de la journée !

dimanche, août 21 2005

Les dernières histoires de Crapouillot...

Crapouillot a découvert le magasin de sa tante, une petite épicerie... Qui dit épicerie dit articles dans des rayons... Un vrai plaisir pour Crapouillot, qui adore tripoter, fouiller, regarder, soulever, observer... Mon amoureux le suit à la trace. "Ne touche pas !"... "Ne touche pas !"... "Arrête de toucher !"... Excédé, il ajoute : "Touche avec tes yeux !" Dans un excès d'obéissance, Crapouillot se baisse alors, et pose ses yeux sur le paquet de lessive... sous ceux, ahuris, de son père !

Au camping, Crapouillot joue avec des pinces à linge... Rien d'extraordinaire, me direz-vous. Sauf que... ma soeur le surprend en train d'en glisser une dans la calandre de sa voiture... Cela aurait pu être embêtant si on ne s'en était pas rendu compte, non ? Crapouillot n'a pas encore bien compris pourquoi on l'a grondé, je crois !

Dans la rubrique "pipi-caca"... Crapouillot, dans les allées d'un site préhistorique, passe une heure à s'asseoir par terre en disant aux passants "pipi" (mais quand mon amoureux traverse tout le parc en sens inverse pour aller le changer, la couche est quasiment sèche...) ! Un autre jour, alors que mon amie M. lui lit un livre sur le canapé, il met sa main sur les fesses de celle-ci et lui demande sérieusement : "A fait caca ?"... Charmant, non ?

vendredi, août 5 2005

L'éducation politique est un chemin long et difficile... pour les parents !

Chouinette et sa copine Pépette dans la voiture. Nous entendons une chanson de Ridan à la radio, qui parle de la droite, de la gauche et de l'extrême ("Partie de golf", dans l'album -excellent- "Le rêve ou la vie")...

A la fin de la chanson, j'entends deux petites voix : "C'est quoi la droite et la gauche ?"... Moi : "Euh... c'est quoi ? Bah, c'est les partis politiques, leur place dans l'assemblée, quoi"... Je regarde dans le rétro, ma réponse n'a pas l'air convaincante ! J'insiste, en expliquant la révolution française... et en réalisant en même temps qu'en CP-CE1, ça ne doit pas être au programme. Effectivement, les yeux de merlans frits qui me regardent à l'envers me confirment cette pensée ! "Bon, c'est en fonction des idées qu'on a ! Par exemple, nous, on est à gauche, tes parents, Pépette, comme nous !" Visiblement, c'est pas simple d'expliquer la droite et la gauche à des enfants ! Je détaille certaines idées des deux courants et énumère les grands partis politiques de chaque camp...

Excédée par mon manque de clarté, je demande :"Vous en connaissez, des hommes politiques, vous ?" "Oui ! Jacques Chirac, c'est le président de la république !", me répondent en choeur les deux filles ! "Nicolas Sarkozy !" me dit Pépette. "Oui, mais encore ?"... "Raffarin !", ajoute-t-elle ! Et Chouinette de dire :"Pompidou !" Bah alors là, c'est le bouquet !

:-) C'est plus au programme, l'éducation civique ?

lundi, août 1 2005

Crapouillot en vacances...

Petit périple de quelques jours pour Crapouillot, mon amoureux et moi... Avec toujours Chouinette dans nos têtes, et épisodiquement au bout du fil (qu'est-ce-que c'est long, un mois !!!). Petit périple, donc, qui nous a menés sur la côte de Jade (voir des copains en vacances et en profiter pour manger et boire... avec modération !), dans le pays de Retz (festival Les Zendimanchés, concert de Geoffrey Oryema et de La Danse du Chien) puis à Saint-Malo-du-Bois (festival de Poupet, concert de Yelemba, Rokia Traoré, Amadou et Mariam... merci Didier, superbe endroit !), dans le sud Vendée (pour découvrir le petit nid de deux tourtereaux...) et à La Rochelle. Nous sommes de retour depuis quelques jours avant un nouveau départ en août, au complet cette fois-ci.

Crapouillot a compris que les vacances, c'est bien ! On se balade, on vit dehors, on voit de nouvelles choses et on rencontre des tas de gens... Voici quelques-unes de ses découvertes ou expériences...

Quel plaisir de redécouvrir la mer ! Nous arrivons sur la plage, nous installons, marchons dans le sable sans les chaussures (plaisir immense de sentir le sable chaud sous les pieds !). La crème solaire, la casquette pour Crapouillot qui regarde en direction des bateaux qui dansent dans le port... Il scrute, réféléchit... Et au bout d'un temps assez long, il me tapote le bras et pointe son index en direction des grosses bouées jaunes : "Agade (regarde), Maman : des citrons !"

Crapouillot est très à l'aise et ravi de courir les festivals de musique... Pas de doute, il a le rythme et adore danser ! Il adore aussi discuter avec les gens qui sont autour de lui, sans se préoccuper de ce que font ses parents... Il gambade, se trémousse, fait des sourires aux dames, regarde les messieurs... Au festival de Poupet, nous n'étions pas arrivés depuis cinq minutes qu'il avait déjà demandé un bout de saucisse à notre voisine de gauche !!! Nous, sourire un peu confus, décidons d'aller acheter à notre pauvre petit chérubin affamé un très calorique (mais non moins délicieux) sandwich dit américain, bourré de frites et de mayonnaise... qu'il ignore presque, du palais, mais qu'il n'omet pas de piétiner... Faites plaisir aux enfants, ils vous le rendront bien !

Les concerts en plein air, j'en ai fait des tas avec Chouinette au même âge. Avec Crapouillot, le concert se transforme pour un des parents en un véritable marathon d'attention. Un oeil vers la scène, un oeil sur Zébulon de l'autre car le petit bonhomme veut danser par terre, pas dans les bras. Mais il danse en écrasant les mains ou les pieds des voisins, ou en discutant avec la grand-mère qui est derrière, ou en grattant la terre avec ses ongles ou une capsule écrasée...

Pour finir, mon amoureux, excédé, l'oblige à monter sur ses épaules (tous les gamins en rêvent, non ?). "Veut pas", dit Crapouillot... Dix minutes de répit, nous sommes soulagés de pouvoir savourer un peu la prestation des artistes... Le papa se dit qu'il a eu une sacrée bonne idée, son fils lui caresse même les cheveux !!! Le fiston, lui, ne met pas plus de temps que ça pour trouver comment faire plier ses parents pour pouvoir retrouver la terre ferme... A un moment, mon amoureux sent que son crâne prend l'eau ! Je regarde et je découvre mon Crapouillot en train de cracher sur la tête de son père, il étale, frotte, me regarde et me dit d'un sourire sûr : "A lave cheveux, Papa !"... Si serviable à son âge, c'est pas beau, ça ?

Autre découverte, l'aquarium de La Rochelle... Crapouillot passe son premier quart d'heure à s'extasier : "Des poissons, des poissons !!!", courant d'une vitre à l'autre. Il est ravi ! Au bout d'un temps certain, il lève les yeux et découvre des vaguelettes. "Agade, de l'eau !", s'exclame-t-il alors !

Anecdote finale... Crapouillot a retrouvé notre petit jardin. Il y découvre des escargots. Le fils de notre voisin, un peu plus vieux que lui, lui en donne un à travers la haie... puis se met à crier :"Il a mis l'escargot dans sa bouche !!!" Nous appelons Crapouillot qui se met à courir vers nous en se demandant bien se qu'il a fait... Je lui tends la main : "Crache l'escargot !" Je le vois sortir sa langue remplie de restes de coquille et ne peux qu'entendre le craquement de l'animal sous les dents... Un garçon qui mange des escargots a de bonnes dispositions pour affronter la vie, non ?

Les vacances avec Crapouillot, c'est pas de tout repos ! ;-)

mardi, juillet 12 2005

Pipi, pipi !

Ce soir, contre toute attente, Crapouillot, tout nu avant son bain, s'est mis à crier : "pipi ! pipi !" en courant vers moi... Ni une, ni deux, je l'ai pris au vol et l'ai posé sur les toilettes, où il a fait un pipi, le premier, très fier de lui !

Petit bémol, j'avais oublié de positionner tout "l'attirail" dans le trou... et la moitié du pipi a atterri par terre (bah oui, désolée, mais il faut que je m'habitue à avoir un garçon pour ça !). Je me suis bien gardée de lui dire, pour ne pas gâcher sa joie d'être un "gand gaçon" et de l'annoncer à son père, la banane jusqu'aux oreilles !

vendredi, juin 17 2005

Les activités extra-scolaires

Mois de juin... période des réinscriptions diverses et variées pour les activités extra-scolaires de l'an prochain. Le rôle de pas mal de parents est donc de faire le point et de demander aux enfants ce qu'ils veulent pratiquer en septembre.

Ainsi, L. et N. discutent avec leurs enfants. Le grand se décide pour du dessin. Très bien. Il ira au dessin. Vient le tour de la moyenne... Les négociations s'engagent. Elle veut arrêter la natation pour exercer ses talents d'artiste elle aussi. Elle ira donc avec son frère.

Ils se tournent ensuite vers la petite, âgée de 3 ans 1/2 et en petite section cette année : "et toi, L., tu veux continuer d'aller à la piscine ?" La réponse ne se fait pas attendre : "Non, moi, je veux arrêter l'école !"

:-) Il est vraiment des fois où la vie est trop injuste !

- page 2 de 3 -