Certains livres sont comme ça : on ne se lasse pas de les lire, puis de les lire à d'autres... Le monstre poilu, d'Henriette Bichonnier et Pef fait partie de ceux-là.

C'est un monstre poilu. Vraiment poilu, qui vit au fond d'une forêt sombre et humide. En plus d'être très poilu, il est très laid. Une tête énorme, des bras très longs, des jambes ridicules et des poils partout. Le monstre poilu ne peut manger que des souris car il a des pieds bien trop petits pour pouvoir s'attaquer à des proies plus grosses. Un jour pourtant, un roi vaniteux se perd dans la forêt et se retrouve pris en otage par le monstre. Il accepte de relâcher le roi si celui-ci lui envoie en échange le premier enfant qu'il croisera sur son chemin... Saperlipopette ! L'enfant n'est autre que sa fille Lucile, sortie du château sans autorisation pour aller s'acheter des malabars...

Le roi a beau pleurnicher tout ce qu'il peut, impossible d'attendrir le monstre poilu. Il est bien obligé de laisser la petite Lucile à l'entrée de la caverne du monstre !

Le monstre poilu se frotte donc les mains à l'idée de déguster un enfant. Hélas pour lui, la petite Lucile se révèle bien malpolie et espiègle, pour une princesse... Non seulement elle n'a pas peur de lui mais en plus elle se moque de sa pilosité excessive en rajoutant des "poil au..." à chaque fin de phrase.

Il se fâche (poils à la moustache !), devient fou (poils aux joues !), jusqu'à exploser de rage... Là, il laisse place à un prince charmant (poils aux dents !), qu'une sorcière avait ensorcelé (poils au nez !)...

Ce livre est paru en 1982 pour la première fois. Il a été réédité chez Gallimard Jeunesse en 2001, dans la collection Folio Benjamin (livre de poche)et on le trouve aux alentours de 5,50 €. Un livre à faire découvrir aux enfants dès 3 ans et à lire tout seul dès 6 ans...

Petit bémol, l'entourage de l'enfant-lecteur (poils au coeur !) risque de manger du poil pendant quelques temps (poils aux dents !)...

Poil final.

Pour le Chevalier Fou de Fanny.